Gespeg défend ses droits ancestraux

218
Le chef Terry Shaw

Le Conseil de la Nation Micmac de Gespeg appuie la démarche de la Ville de Gaspé pour la protection des plages, mais accuse le gouvernement du Québec d’avoir outrepassé ses droits ancestraux.

Dans les faits, les membres de la Nation Micmac de Gespeg détiennent des titres autochtones et des droits issus de traités sur leur territoire traditionnel non cédé couvrant l’ensemble de la région de la Gaspésie. Or, le gouvernement a accepté de transférer certains pouvoirs de gestion à la Ville de Gaspé sans avoir préalablement terminé le processus consultatif auprès du Conseil. Le Chef de Gespeg, Terry Shaw.

Il craint que cette situation ne crée un précédent dans d’autres dossiers. C’est pourquoi il exige du gouvernement le respect des droits traditionnels de sa nation.

Terry Shaw mentionne qu’il est dans son intérêt d’accepter les mesures obtenues par la ville de Gaspé pour la protection des plages, mais précise qu’il s’agit de mesures intérimaires pour l’été 2021.

Le Chef du Conseil de bande micmac confirme qu’il a déjà manifesté son mécontentement auprès du gouvernement lui demandant de corriger cette situation et de respecter ses droits protégés par la Constitution canadienne.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here