Crise du logement bien réelle en Gaspésie

332
5 résidences individuelles ont été construites durant le premier trimestre de 2019 à Gaspé. Photo: Archives.

Un rapport produit par le CIRADD confirme que le manque de logement est bien réel en Gaspésie.

L’étude démontre aussi que la construction rencontre plusieurs obstacles.

Le centre de recherche a établi un portrait de la situation du logement locatif privé avec un sondage mené auprès de 400 nouveaux arrivants dans les 4 MRC du territoire Gaspésien.

On apprend que le taux d’inoccupation pour des villes de 2500 à 10 000 habitants est de 0% pour 4 des 5 municipalités de cette catégorie alors que la moyenne provinciale est de 1,5%.   Il s’agit de Carleton-sur-Mer, Maria, Chandler et Percé. Gaspé ne figure pas dans l’analyse étant donné que la population dépasse les 10 000 personnes.

Selon les résultats du sondage, 13,2 % des locataires actuels en Gaspésie sont forcés de quitter leur logement lors de la saison touristique.  53% d’entre eux louent une maison. C’est la MRC de La Côte-de-Gaspé, qui est la plus affectée par le phénomène du AirBNB.

Selon le rapport du Centre d’initiation à la recherche et d’aide au développement durable, la région fait aussi face à des défis importants pour la construction de nouveaux logements. Les coûts et le manque de main-d’œuvre sont plus élevés.

Le regroupement des MRC va mettre à la disposions des municipalités un montant de 1M$ pour trouver des pistes de solution. De l’aide financière pourrait servir à diminuer les coûts de construction ou établir un portrait de situation.  Pour le secteur privé, le programme est encore à l’étude, explique la présidente de la Table des préfets de la Gaspésie, Nadia Minassian.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,
    La solution est à cent lieues de ce qu’imaginent les élu(e)s locaux.
    Gaston Langlais – Gaspé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here