Le gouvernement propose de distancer les forages et les résidences isolées de 150 m

195

Le projet de règlements pour la mise en œuvre de la Loi sur les hydrocarbures, publié hier par le gouvernement du Québec, ne rassure par le maire de Gaspé, Daniel Côté, au contraire.

Les règlements portent notamment sur les activités d’exploration, de production et de stockage d’hydrocarbures en milieu terrestre et en milieu hydrique. Leur entrée en vigueur est prévue d’ici la fin de l’année et une période de commentaires est ouverte pendant 45 jours.

Ils prévoient entre autres que la distance minimale entre la tête d’un puits de pétrole et une résidence isolée soit de 150 mètres. C’est de beaucoup moindre que les 2 kilomètres imposés dans le règlement sur la protection de l’eau potable adopté par Ristigouche-Sud-Est et contesté par Gastem.

D’ailleurs, le règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection, qui fait partie intégrante de la Loi sur la qualité de l’environnement, prévoit pour sa part une distance de 500 mètres d’un site de prélèvement d’eau.

Pour le maire de Gaspé, ces mesures sont très contradictoires.

 

Daniel Côté rappelle qu’un BAPE permettrait d’éclairer la situation.

 

Rappelons que le puits Haldimand 4 est situé à 350 mètres des premières résidences sur la rue Forest.

Le maire de Ristigouche Sud-Est, François Boulay se dit pour sa part abasourdi par cette annonce qu’il qualifie de ridicule et de retour dans le temps.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here