Grande-Rivière retire son appui à CanAquaculture

222

Le conseil municipal de Grande-Rivière annule une résolution qui appuyait l’implantation de CanAquaculture sur son territoire.

En décembre dernier, une nouvelle résolution est venue abroger celle de février 2016, « considérant que le projet initial a été modifié », selon ce qu’on peut y lire.

Ni le maire de Grande-Rivière ni le directeur des relations publiques à CanAquaculture n’ont voulu donner plus de détails.

La première résolution, qui a été annulée, engageait la Municipalité à offrir un terrain pour le montant symbolique de 1 $ à l’entreprise, en plus de lui garantir un congé de taxes de 2 ans.

Le conseil municipal de l’époque acceptait également d’appuyer formellement le projet d’élevage de saumon et les demandes de subvention, de prêt et de garantie de prêt, en plus de collaborer à l’organisation d’une assemblée publique afin que le promoteur et la Corporation municipale y présentent conjointement le projet à la population.

Enfin, les conseillers demandaient à CanAquaculture de  lui fournir un suivi rigoureux de l’avancement du dossier.

Rappelons que l’entreprise connaît une impasse depuis plusieurs mois. C’est que l’Agence canadienne d’inspection des aliments refuse que des œufs de saumon soient importés d’Islande pour éviter qu’une maladie qui affecte le poisson ne se propage au pays.

Aux dernières nouvelles, l’Agence disait collaborer avec le gouvernement du Québec et l’industrie canadienne pour identifier les pays exportateurs qui sont exempts de cette maladie.

Il était prévu que le projet crée plus de 24 emplois directs et 12 emplois indirects d’ici 2020, selon la résolution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here