Grippe aviaire, attention aux animaux de compagnie

1392
Des bébés fous de Bassan. Photo: Archives.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ne pourra récupérer tous les fous de Bassan ou autres oiseaux morts dans la région et explique à la population comment en disposer.

Il faut aussi porter une attention particulière aux animaux de compagnie qui pourraient entrer en contact avec les carcasses.

Depuis les dernières semaines, le ministère demandait à la population qui apercevait des oiseaux morts ou qui semblait malade de communiquer avec lui pour faire un suivi de la grippe aviaire.

Dans plusieurs cas, les carcasses étaient récupérées pour analyse pour déterminer la cause du décès. Maintenant qu’il est établi que le virus circule, ce ne sont pas tous les oiseaux qui seront ramassés.

La biologiste au ministère , Ariane Massé, rappelle d’abord à la population les symptômes d’un oiseau qui serait atteint de la grippe aviaire;

 

Dans le cas où les spécimens sont morts, le ministère va recommander souvent à la population d’effectuer la collecte pour ensuite les placer dans un bac à ordures :

 

Ariane Massé rappelle qu’il n’y a pas de danger d’infection de la grippe aviaire entre l’oiseau et les humains. Cependant, elle émet un avertissement aux personnes qui possèdent des animaux de compagnie qu’il y a des risques :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here