Grogne des acteurs du domaine des pêches envers le gouvernement fédéral

854
Réunion du Front commun des acteurs du domaine des pêches. Photo: Gracieuseté

Les principaux acteurs de la pêche à la crevette de la Gaspésie dénoncent la décision du gouvernement fédéral d’avoir refusé la réouverture de la pêche au sébaste dans les dernières années.

Plusieurs recommandations émises depuis 20216 dans les avis scientifiques de Pêches et Océans n’ont pas été tenues en compte. Le directeur de la Coopérative des Capitaines propriétaires, Claudio Bernatchez :

 

La multiplication du phoque entre également dans l’équation et qui fait des ravages dans l’écosystème depuis des décennies.

Selon le pêcheur de crevette, Yan Bourdages, il n’y a plus assez de ressource pour qu’un crevettier opère et doute de la rentabilité pour les usines de transformation.

Le quota alloué aux pêcheurs de crevette est aussi insuffisant selon lui pour que les industriels investissent des montants d’argent importants pour la transformation du sébaste :

 

Yan Bourdages s’inquiète des impacts pour les gens de l’industrie et la communauté du Grand Gaspé :

 

Le directeur de l’ACPG, Claudio Bernatchez est préoccupé par la répartition de la ressource puisque les corporations reçoivent près de 60% des quotas, ce qui laisse peu de ressource pour les petites flottilles qui sont déjà durement touchés :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here