Inquiétudes dans la Côte-de-Gaspé

934
La députée péquiste Méganne Perry Melançon. (photo: Gilles Philibert)

La députée de Gaspé et le préfet de la Côte-de-Gaspé auraient préféré davantage de protection pour la Gaspésie lors de la relâche afin d’éviter une augmentation des cas de COVID-19 provenant des régions plus affectées.

Le gouvernement Legault a préféré pour sa part une surveillance accrue des policiers pour les chalets en zone touristique et le respect du couvre-feu, au lieu d’instaurer un contrôle routier.

Méganne Perry Mélançon se questionne sur la logique du gouvernement qui affirme qu’il n’y a pas assez d’effectifs policiers pour mettre en place des contrôles routiers, mais, qu’ils sont suffisants pour aller faire la surveillance de chalets.

Le maire de Gaspé et préfet, Daniel Côté, souhaitait un meilleur contrôle de l’accès de la région pour éviter que des personnes de zones rouges puissent apporter le virus en Gaspésie.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour. Au sujet des aîné, auriez-vous de l’information en ce qui nous concerne. Je crois que nous sommes les restants de la société. Pas d’aide de plus. A part le 500.00$ reçus. Merci monsieur O’leary.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here