Inquiétudes dans l’industrie de la crevette

940
Photo: Archives

Les prochaines années s’annoncent difficiles pour les pêcheurs de crevette qui doivent déjà composer avec plusieurs facteurs qui affectent leur rentabilité.

Selon le directeur de l’Office des pêcheurs de crevette du Québec, Patrice Element, les captures sont passées approximativement de 16 à 17 millions de livres cette année pour le total des 3 usines comparativement à 19 millions l’an dernier.

Cette situation s’explique par le début de saison tardif, les coûts de carburant, les conditions économiques et les taux de capture qui ont été en diminution durant certaines périodes de la saison.

Le directeur de l’Office des pêcheurs affirme que les allocations de quotas ont également été plus faibles :

 

Pour toutes ces raisons, les pêcheurs laissent derrière eux une année difficile :

 

En raison de l’augmentation des taux d’intérêt actuels, certains pêcheurs qui doivent rembourser leur prêt à leur institution financière subissent des hausses de remboursement importantes. Ce facteur fragilise encore plus les acteurs de cette industrie.

Patrice Element espère que la ressource se rétablira et que le marché redeviendra rentable.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here