Inquiétudes des partis d’opposition pour la Gaspésie

642
Un agent de la Sûreté du Québec effectuant une opération de contrôle. Photo: gracieuseté/Sûreté du Québec.

Les partis d’opposition à Québec demandent au gouvernement Legault de protéger de la Gaspésie et les autres régions, qui seront en zone orange à partir du 8 février, de l’arrivée de résidents des zones rouges.

Le premier ministre a annoncé mardi qu’il n’avait pas l’intention de mettre en place des barrages routiers pour empêcher les déplacements entre les régions. François Legault a aussi précisé qu’il n’y aurait pas de contraventions pour ceux qui le feraient, même si cela n’est pas recommandé.

La cheffe du Parti libéral, Dominique Anglade, critique le gouvernement Legault pour sa gestion du risque et est d’avis que la Gaspésie a besoin d’être protégée.

Le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon demande au gouvernement d’envoyer un signal clair qu’il n’est pas permis de circuler entre une zone rouge et orange.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here