Jean-Pierre Pigeon reproche à son ancien chef ses idées trop centrées

242

Le président de l’Association du Parti conservateur Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine Jean-Pierre Pigeon demeure en poste malgré le prochain départ de son chef.

Le chef du Parti conservateur Erin O’Toole a perdu mercredi un vote de confiance de la part de ses députés dans une proportion de 62%. La grogne viendrait de l’aile religieuse du parti qui reproche au chef son glissement vers le centre. L’adoption à l’unanimité de la loi bannissant les thérapies de conversion aurait été la goutte qui a fait déborder le vase.

Celui qui se décrit lui-même comme un progressiste conservateur affirme que plusieurs conservateurs au pays sont d’accord avec un recentrage du parti, mais les conservateurs de l’Ouest ont encore beaucoup d’influence.

 

 

Une frange du parti reproche plusieurs choses au chef et pas seulement son éloignement d’une droite religieuse.

 

Jean-Pierre Pigeon qui milite au sein du parti depuis près de 40 ans affirme qu’il demeurera fidèle aux conservateurs et poursuivra ses efforts pour que le parti poursuive son virage vers le centre.

 

La députée fédérale du Manitoba Candice Bergen est devenue la cheffe par intérim du Parti conservateur du Canada.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here