Jérémie Bugeaud Ferlatte est libéré en attendant son procès

331

Accusé d’outrage à un cadavre, d’entrée par effraction dans le charnier du cimetière de Caplan et d’incendie du cercueil d’une défunte, Jérémie Bugeaud Ferlatte est libéré pour la suite des procédures judiciaires.

L’homme de 25 ans subissait son enquête sur remise en liberté jeudi matin. Des 4 jeunes hommes mis en arrestation le 9 mai, Jérémie Bugeaud Ferlatte est le plus âgé.

Le ministère public ne s’est pas opposé à ce qu’il soit libéré, notant qu’il y avait des circonstances extrêmement précises et particulières dans le cas de cet individu.

Par ailleurs, la poursuite et la défense se sont entendues sur une multitude de conditions à fixer. L’accusé ne pourra pas communiquer avec quiconque touchée par cette affaire ni se trouver au cimetière de Caplan ni faire l’usage des réseaux sociaux tels que Snapchat, Facebook, Twitter ou Instagram ni consommer d’alcool et ni même se trouver dans un débit de boisson ou un restaurant, sauf pour prendre un repas. Il n’aura pas droit non plus d’avoir en sa possession tout type d’armes.

Dans le box des accusés, Jérémie Bugeaud Ferlatte a répondu qu’il avait bien compris les conditions, lorsque le juge Robert Levesque s’est adressé à lui, signifiant que s’il faisait défaut à ces conditions, reprendre sa liberté serait plus difficile.

La procureure du ministère public, Florence Frappier-Routhier, a noté que l’engagement pris par l’accusé est restrictif.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here