La chasse en période de pandémie de COVID-19

1301

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs de la Gaspésie et des Îles affiche une certaine inquiétude concernant les risques de transmission de la COVID-19 lors de la saison de la chasse.

La chasse à l’orignal commence ce week-end dans la région et au cours des prochaines semaines c’est jusqu’à 25 000 chasseurs qui se retrouveront dans la forêt gaspésienne.

Cette activité est pratiquée par un bon nombre de résidents et attire aussi beaucoup de chasseurs de l’extérieur.

À l’aube de l’ouverture des activités, le président de la fédération, Alain Poitras, se dit préoccuper par les résultats des derniers jours sur la propagation de la COVID-19 dans la région et par ceux des grands centres. Selon lui, les risques de transmission du virus ne sont pas à négliger.

 

Même si la forêt est un lieu qui permet aux chasseurs d’être espacés les uns des autres, Alain Poitras explique que certaines activités, entourant la chasse, pourraient être un vecteur de propagation de la COVID-19. Il cite en exemple les visites entre les camps de chasse.

 

Le président de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheur de la Gaspésie et des Îles demande donc aux chasseurs de suivre les consignes de sécurité, d’autant plus que la santé publique ne prévoit pas d’intervention en forêt pour sensibiliser ces derniers.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here