La pénurie de main-d’oeuvre frappe aussi les transporteurs scolaires

302
Photo: Gilles Philibert

La pénurie de main-d’œuvre touche également les transporteurs scolaires de la Gaspésie.

Plusieurs compagnies qui effectuent les trajets entre la maison et les écoles du Centre de services scolaires des Chic-Chocs doivent souvent avoir recours à des chauffeurs retraités pour assurer le service.

Selon la conseillère en communication, Nadine Cotton, la  responsabilité incombe aux transporteurs qui doivent trouver des conducteurs :

 

Elle affirme que les transporteurs réussissent tout de même à assurer le maintien du service pour l’ensemble des trajets sur leur territoire :

 

Dans le passé, il est même déjà arrivé qu’un chauffeur qui réside à l’extérieur du territoire du Centre de services scolaires des Chic-Chocs vienne en support pour transporter les élèves de l’École C.E.-Pouliot :

 

Nadine Cotton considère que de dénicher de la relève s’avère tout un défi comme dans tous les domaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here