Le CISSS affirme ne pas avoir surutilisé les mesures de confinement chez les aînés

313

Le CISSS de la Gaspésie signale que les mesures de confinement dans les milieux de vie pour personnes âgées n’ont pas occasionné autant de détresse psychologique qu’on peut le penser en raison de la prévention du déconditionnement.

 

Jean Saint-Pierre, le directeur du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées (SAPA) dément ainsi les accusations disant que les aînés étaient complètement isolés pendant dix jours même pour une personne triplement vaccinée.

 

Or, le directeur témoigne que la prévention du déconditionnement a apporté beaucoup de bien. Jean Saint-Pierre avance que oui les isolements étaient bien réels en cas d’éclosion, mais ils étaient accompagnés de mesures pour prévenir les risques cognitifs et mentaux liés à l’isolement. Ainsi, il y avait du personnel dédié au sein des résidences pour ne pas limiter à zéro les contacts humains.

 

Sinon, le responsable du volet hébergement de tous les CHSLD en Gaspésie travaillant au CISSS, avance que les nouveaux allègements dans tous les milieux de vie pour personnes âgées étaient nécessaires puisqu’il faut que les aînés autant que la société en général apprennent à vivre avec le virus.

 

Rappelons que depuis le 21 février, un résidant d’une RPA (Résidence privée pour aînés) peut accueillir jusqu’à dix visiteurs en une seule journée, et il est possible de partager un repas avec autant de convives en respectant une distance minimale d’un mètre entre les tables. Ces consignes sont en vigueur depuis le 28 février dans les CHSLD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here