La santé publique préoccupée

209

La Direction régionale de santé publique de la Gaspésie et des Îles se dit préoccupée par l’adoption de règlements municipaux qui serait trop sévère pour encadrer la consommation de cannabis.

 

La Loi provinciale sur le cannabis prévoit l’interdiction de fumer avec les mêmes conditions que celle sur le tabagisme.  Elle ajoute certaines interdictions, comme sur les terrains d’établissement de santé et ceux des collèges et universités ou encore les pistes cyclables et le transport en commun.

Pour le directeur régional de santé publique, cet encadrement est justifié et logique. En contrepartie,  les municipalités peuvent adopter leur propre règlement et donc interdire de fumer le cannabis dans d’autres lieux publics.

C’est cet aspect qui inquiète le directeur, Yv Bonnier Viger, puisqu’une règlementation trop restrictive aurait des impacts négatifs ;

 

De même qu’une règlementation qui s’apparenterait à celle de l’alcool pour l’interdire dans les lieux publics. Yv Bonnier Viger explique que le cannabis représente moins de risque pour la paix publique.

 

Le directeur régional de santé publique croit aussi que la proposition du nouveau gouvernement de la CAQ à Québec de faire passer l’âge de consommation de 18 à 21 ans irait contre les raisons d’être de la loi.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here