La valorisation des matières résiduelles atteint un nouveau sommet

153

Les municipalités de la Pointe gaspésienne valorisent toujours plus leurs déchets, selon le bilan de la Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie.

En 2017, la quantité de matières recyclées, compostées ou envoyées dans un écocentre a atteint un nouveau sommet. Leur proportion est de 60 % dans le Rocher-Percé et de 39 % dans La Côte-de-Gaspé.

L’écart entre les 2 MRC est attribuable au fait que la collecte du compost se fera à partir de juin, à Gaspé, ce qui laisse présager de nouveaux records en 2018.

La directrice générale de la régie, Nathalie Drapeau, explique que ces bons résultats sont en partie attribuables au recyclage du verre et au nouvel écocentre de Gaspé.

 

Depuis 2016, des puces ont été progressivement installées sur les bacs bleus, ce qui permet de constater que le taux de participation des citoyens des 2 MRC au recyclage est de 80 %.

Pour le compostage dans le Rocher-Percé, le taux est de seulement 50 %, mais Nathalie Drapeau demeure positive.

 

Depuis 2009, la quantité de matières enfouies a d’ailleurs diminué de 37 % dans le Rocher-Percé et de 29 % dans La Côte-de-Gaspé, ce qui fait économiser les municipalités. Le transport et l’enfouissement de matières résiduelles coûtent environ 178 $ la tonne pour la MRC du Rocher-Percé, soit le double du recyclage et du compostage qui coûtent entre 80 $ et 90 $.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here