Le changement d’heure avec la COVID-19, un stress de plus

306
Young depressed man sitting on the floor. Depression, sadness, hardship, mental health issues concepts.

Santé mentale Québec du Bas-Saint-Laurent affirme que le changement d’heure d’automne combiné avec la COVID-19 va causer un stress supplémentaire aux gens vulnérables, qui pourraient aussi mener à une dépression.

L’intervenante en prévention en santé mentale de l’organisme, Kyliane Guay, explique qu’en temps normal la perte d’une heure de clarté à l’automne affecte plusieurs personnes qui éprouvent différentes difficultés et va même jusqu’à causer une dépression saisonnière :

 

Kyliane Guay, affirme que, depuis le début de la pandémie, son organisme reçoit plus de demandes d’aide. Avec la COVID-19, il est évident que ce changement d’heure causera plus de problèmes de stress aux gens qui ont déjà été subis plusieurs restrictions sanitaires.  Les risques du phénomène de dépression saisonnière pourraient alors augmenter.

 

Dans ces circonstances, l’idée de ne pas changer d’heure pourrait contribuer à une meilleure santé mentale pour une partie de la population.

 

Un sondage mené par l’Ordre des psychologues du Québec auprès de ses membres révèle aussi que la détresse liée à la pandémie en ce moment où les journées raccourcissent se manifeste par davantage d’anxiété et de symptômes dépressifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here