Le crabe des neiges en santé, mais baisse de quota en 2024

1587
Des crabiers à l'oeuvre. Photo: Archives.

Les stocks de crabe des neiges sont en santé dans le golfe mais le quota diminuera cette saison.

Les scientifiques de Pêches et Océans Canada évaluent la biomasse commerciale à 67 700 tonnes métriques, en baisse de 21% vis-à-vis 2022.

Le biologiste analyste Tobie Surette explique qu’en raison de la croissance cyclique de l’espèce, cette diminution est normale.  Il l’attribue en partie à une réduction du nombre de nouvelles recrues, c’est-à-dire les jeunes crabes qui ont atteint la taille commerciale de 95 millimètres :

 

Si le portrait demeure positif, les changements climatiques menacent toujours l’habitat du crabe des neiges, qui dépend des eaux froides.

Selon Tobie Surette, les hausses de température dans le golfe pourraient mener les femelles matures à densifier des zones qu’elles jugent plus propices à la couvée des œufs.  Depuis à peu près 2006, le ministère observe le nombre de femelles augmenter mais elles occupent un espace assez restreint.

 

Mercredi, lors du comité consultatif de l’espèce, les biologistes ont recommandé un taux d’exploitation de 38,6%, ce qui représente un total autorisé de captures de 26 126 tonnes en 2024.  Cela représente une baisse de 27% par rapport au quota alloué l’an dernier, et une première en cinq ans.

D’ailleurs, lors de la rencontre, la possibilité d’ouvrir la pêche à la fin mars a été évoquée, en raison du faible couvert de glace.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here