Le maire de Grande-Rivière envoi un message clair au DGE

91
Photo: Gilles Philibert

Le maire de Grande-Rivière a profité des audiences publiques de la Commission de la représentation électorale à Gaspé mardi, pour revendiquer, au minimum, le statu quo afin d’éviter la perte d’un député.

Dans l’argumentaire de Gino Cyr, il a fait valoir que les sièges sociaux du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation se situent à Québec alors que l’industrie des pêches génère des retombées économiques de 1G$, en grande partie dans les MRC de La Côte-de-Gaspé et du Rocher-Percé :

 

Pour le maire de Grande-Rivière, la disparition d’une circonscription, comme le stipule la proposition du DGE, serait la perte d’une voix démocratique pour la défense de la région. Il remet également en question la notion d’équité :

 

Selon Gino Cyr, s’il n’y a pas de modification à la loi électorale actuelle, l’augmentation de la population surtout dans les grands centres comme Québec et Montréal jouera encore en défaveur des régions puisqu’on ne pourra plus répondre au critère mathématique :

 

Les dernières audiences de la Commission en Gaspésie ont lieu aujourd’hui à New Richmond dans la Baie-des-Chaleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here