Le Mouvement Action Chômage Pabok GÎM réagit aux propos de Diane Lebouthilier

231
Les travailleurs d'une usine d'Unipêche MDM. Photo : Gracieuseté

Dans une récente entrevue, Diane Lebouthilier, ministre du Revenu et députée de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, disait ne pas comprendre pourquoi les travailleurs saisonniers ne se trouvaient pas un autre emploi dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.

 

De plus, celle-ci promettait que la prochaine réforme de l’assurance-emploi, attendue depuis 2015, allait se coller à la nouvelle réalité du milieu.

Ces propos ont fait bondir Nadia Mongeon, coordonnatrice au Mouvement Action Chômage Pabok GÎM, qui estime que Diane Lebouthilier ne comprend pas la réalité des travailleurs saisonniers :

 

Nadia Mongeon croit que l’assurance-emploi est mal conçue et handicapante :

 

Celle-ci est cependant d’accord pour dire que l’assurance-emploi doit être réformée, mais de manière à être plus accessible et tenant compte des réalités des travailleurs saisonniers et plus particulièrement des femmes qui, le plus souvent, sont celles qui occupent des emplois à temps partiel.

Le Mouvement Action Chômage Pabok GÎM trouve que la réforme de l’assurance-emploi prend beaucoup trop de temps et compte bien exercer des pressions au courant de l’année 2023 afin que le processus s’accélère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here