Le petit capelan a retardé de deux semaines le dragage du port de Percé

284
Photo : CTMA

Le ministère de Pêche et Océans Canada devait débuter les travaux de dragage du port de Percé le 11 juin dernier et les terminer le jour de la Saint-Jean-Baptiste pour laisser la saison estivale voguer. Cependant, les travaux seront repoussés en raison de la période de frai (de reproduction) du capelan, ce petit poisson-clé dans l’écosystème du Saint-Laurent, qui aurait été bousculée par le remue-ménage sur l’eau. Le directeur régional des Ports pour petits bateaux au ministère de Pêches et Océans Canada, Boussaad Akrour explique que la loi sur la protection des poissons et de leur habitat exige que dès qu’on observe une frai de capelan, ils doivent être laissés tranquille pendant deux semaines.

La reprise des travaux se découpe en deux phases. La première se déroule le 25 juin du petit matin jusqu’à la fin de l’après-midi afin de permettre à Transport Canada d’aller de l’avant avec la saison estivale. La seconde pour sa part a lieu à un moment durant le mois de septembre pour finaliser le tout.

D’une valeur de 248 000 $, ce contrat tire racine d’une accumulation importante de sédiments à l’intérieur de l’installation portuaire dû à sa nouvelle configuration en forme de L. Le mouvement des marées a entraîné un ensablement jamais observé auparavant. Le quai avait été reconstruit l’année précédente, mais demeure presque impraticable pour les propriétaires de bateaux de croisière et les pêcheurs de homard. Le port contribue à l’essor économique de Percé surtout en pleine saison touristique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here