Le phénomène du « no show » médical décrié

588
L'hôpital de Gaspé. Photo : Archives

Le nombre de personnes qui ne se présentent pas à leur rendez-vous médical en Gaspésie a pris de l’ampleur dans les derniers mois ce qui cause du tort aux autres patients qui en ont besoin.

Le phénomène du « no show », décrié dans d’autres secteurs d’activités, atteint maintenant celui de la santé.

La médecin spécialiste en chirurgie générale, Karine Gaul, précise qu’avant la pandémie environ 5% des rendez-vous étaient non honorés. Ce chiffre est maintenant passé à 10 et même à 20 % selon les spécialités au courant de la dernière année pour atteindre 12 000.

 

Karine Gaul tente de conscientiser la population qu’il est important d’aviser à l’avance pour annuler un rendez-vous afin de laisser la place à quelqu’un d’autre. Elle donne l’exemple de la spécialité de l’endoscopie qui est primordiale pour des personnes qui, après des tests, pourraient être atteintes d’un cancer :

 

La médecin voudrait que le système de santé utilise un outil pour aviser les personnes de leur rendez-vous et aussi faciliter les annulations :

 

De son côté, le ministère de la Santé dit être en train de travailler pour développer des outils technologiques en ce sens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here