L’énergie éolienne dans la mire d’Hydro-Québec

261
Photo : Archives

Hydro-Québec confirme que la filière éolienne est en bonne position pour répondre à une demande d’approvisionnement en énergie prévue à partir de 2027.

L’arrivée du Plan vert du gouvernement Legaut, annoncé plus tôt cette semaine, semble avoir des effets sur les prévisions de la société d’État pour son approvisionnement à long terme. Dans une mise à jour, on apprend que la demande québécoise d’électricité augmentera de 9% d’ici 2029, dont 3,3 TWh pourraient être produits par l’énergie éolienne.

Ce changement de cap contraste avec les prévisions d’il y a deux ans qui prévoyait un surplus d’énergie pour les 20 prochaines années.

Maxence Huard-Lefebvre, responsable des relations avec les médias chez Hydro-Québec, explique cela en bonne partie par le Plan pour une économie verte :

 

Dans un premier temps, la société d’État négocie en ce moment pour aller de l’avant avec le projet du parc éolien de 200 MW d’Apuiat pour répondre à une partie de ses besoins.

Ensuite, la possibilité de poursuivre l’approvisionnement avec l’énergie produite par la filière éolienne semble l’avenue la plus intéressante.

Même s’il ne veut pas confirmer d’appels d’offres éoliens, Maxence Huard-Lefebvre avoue que le coût de l’énergie éolienne est très compétitif.

Le rééquipement des parcs existants offrirait une solution rapide de répondre au besoin dès 2027.

 

Enfin, ce qui renforce l’option de l’éolien pour alimenter Hydro-Québec est qu’il n’y a pas de projet de barrage hydroélectrique sur la table en ce moment et ces derniers seraient trop longs à construire pour venir répondre à la demande d’énergie d’ici 2029:

 

D’autres détails à venir lundi dans nos bulletins d’information à Radio Gaspésie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here