Les églises sont visées pour réduire les émissions de GES

182

Le Conseil régional de l’environnement (CREGÎM) s’attaque aux églises et aux institutions de la Gaspésie chauffant au mazout, pour réduire la consommation de carburant tiré des énergies fossiles.

L’organisme tenait, hier, un forum régional sur la transition énergétique, à Bonaventure, dans le cadre de la démarche « Par notre propre énergie ». Ce programme débouchera sur un projet concret, d’ici les deux prochaines années, pour diminuer les gaz à effet de serre (GES).

Comme l’a fait celui du Bas-Saint-Laurent, le Conseil régional de l’environnement de la Gaspésie et des Îles fera la liste de tous les bâtiments de la région qui sont chauffés au mazout.

Le chargé de projet et agent de communication au CREGÎM, Yanick Desbiens, note qu’il est désormais acquis que les chaufferies à la biomasse peuvent sans problème prendre le relais des systèmes au mazout ou au propane et donc appuyer cette transition visée dans les bâtiments.

 

Yanick Desbiens ajoute que les églises sont l’exemple parfait pour enclencher des changements.

 

Plus d’une trentaine de personnes ont participé au forum régional, hier, qui s’intéressait également aux changements climatiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here