Enfants : victimes collatérales de la violence conjugale

79

Environ 30% des cas de violence conjugale sont commis devant les enfants.

La semaine dernière, l’Institut Statistique du Québec (ISQ) dévoilait les résultats d’une étude sur la violence entre partenaires intimes en 2021-2022. L’Institut s’intéressait à la fois aux violences psychologique, physique et sexuelle.

L’un des faits saillants du rapport est qu’environ un cas sur trois de violence entre partenaires intimes est commis devant les enfants. Aline Clavet, directrice générale de la maison d’aide et d’hébergement pour femmes L’Aidelle précise que les enfants sont tous impactés par ces actes :

 

Elle rappelle que les enfants sont susceptibles de développer des séquelles à long terme en raison de la présence de violence conjugale à la maison :

 

La directrice de L’Aid’Elle rappelle que la violence entre partenaires est un acte criminel et qu’il s’agit d’une problématique sociale grave. Elle invite ainsi tous les citoyens à se responsabiliser et à prendre action lorsqu’ils en sont témoins :

 

L’ISQ rappelle qu’environ 40% des Québécoises d’âge majeur ont déjà été victimes d’une forme de violence conjugale dans leur vie.

À Gaspé, L’Aid’elle est une maison d’aide et d’hébergement pour femmes vivant de la violence et d’autres problématiques sociales. Les services sont offerts en tout temps au 418-368-6883.