La colonie de Fous de Bassan de l’île Bonaventure se porte bien

146
Des fous de Bassan. Photo: Archives.

Malgré une épidémie de grippe aviaire, le taux reproducteur de la colonie de Fous de Bassan de l’île Bonaventure a atteint un record depuis son effondrement en 2012.

De plus, malgré le nombre de décès d’oiseaux lié à l’épidémie, la population de fous semble être similaire à celle de l’an dernier à 110 000, selon les calculs préliminaires du Service canadien de la faune.

Le directeur du Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, Rémi Plourde :

 

Le taux reproducteur qui vient assurer l’équilibre de la colonie a atteint un niveau record depuis l’effondrement de 2012 où il était tombé entre 5% et 10%.

 

Rémi Plourde explique cette augmentation en raison de la nourriture qui est à proximité contrairement à 2012 où les Fous de Bassan devaient s’éloigner trop longtemps du nid :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here