Les municipalités sont à la recherche d’activités permises pour les jeunes

216

Certaines municipalités de la région analysent différents scénarios pour faire bouger les jeunes du primaire et du secondaire qui ont eu peu de choix depuis le début du confinement.

À Matane par exemple, la municipalité jongle sur une possible programmation et déjà certaines idées d’ordre culturel et artistique qui pourraient être réalisées très prochainement. Le maire de la municipalité, Jérôme Landry :

 

Il admet qu’il faut être original dans les suggestions d’activités physiques. D’ailleurs, les jeunes nageurs du club de Matane pourraient avoir la possibilité d’avoir accès à un plan d’eau pour conserver la forme en préparation d’un possible calendrier de compétition :

 

Pour les sports d’équipe, le contexte n’est pas propice à la reprise de certaines disciplines ou activités en raison des risques de transmission du virus :

 

Jérôme Landry affirme que les municipalités de la Gaspésie doivent aussi être à l’écoute des suggestions provenant des jeunes eux-mêmes :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here