Les papilles au service de la pêche commerciale avec Osez Goûter

174
Le Musée Exploramer de Sainte-Anne-des-Monts. Photo: Archives

Les consommateurs sont appelés à goûter différents poissons issus du Saint-Laurent lors de l’activité Osez goûter au musée Exploramer à des fins de développement économique.

L’idée semble inusitée ; il s’agit de déguster des produits de la mer pour ensuite remplir un sondage permettant au centre intégré de recherche industrielle spécialisé en technologies des pêches Merinov de récolter des données scientifiques sur les poissons goûtés. 

Ainsi, Merinov pourra développer des outils d’évaluation de la qualité et optimiser la valeur globale du poisson en raison de leur fort potentiel économique pour le secteur des pêches du Québec maritime. Les produits sélectionnés demeurent moins connus du grand public. «Il y aura cinq à six questions sur l’appréciation du goût concernant toutes les particularités sensorielles du produit tel que l’odorat. Les gens indiqueront également si ils sont prêts à en acheter», explique Karine Berger chargée de projet chez Merinov.

Alors, nous retrouvons sur la table de dégustation le sébaste atlantique, la mactre de Stimpson, le buccin commun, le phoque gris et l’algue Kombu royal. L’activité Osez Goûter est offerte au musée Exploramer depuis 2018, seulement cette année elle aura des vertus  supplémentaires. Ensuite, les données recueillies seront accessibles à l’ensemble de l’industrie de la transformation pour leur donner d’autres informations utiles pour la commercialisation de leur produit.

L’impulsion de ce projet réside dans le sébaste puisqu’il est en moratoire depuis les années 90, mais sa biomasse est en expansion ce qui laisse présager une ouverture de pêche éminente. Ce poisson a un potentiel économique très prononcé, il s’agit de savoir si les papilles gustatives des consommateurs partageront cet engouement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here