Les pêcheurs craignent les bateaux usines

165

Le retour des bateaux-usines dans le golfe du Saint-Laurent pour la pêche au sébaste inquiète les pêcheurs de la Gaspésie et de l’Atlantique.

Rappelons que la ministre de Pêches et Océans, Diane Lebouthillier, a annoncé une part de 59% des 25 000 tonnes des quotas aux bateaux de 100 pieds et plus.

Irvin Jones de Grande-Rivière, qui pêche depuis 49 ans, a été témoin dans sa carrière des impacts de la présence de ces bateaux-usines dans le golfe et craint particulièrement la diminution de certaines espèces, dont le flétan. Selon lui, il faut tirer des leçons du passé :

 

Irvin Jones estime qu’il est inconcevable de revenir comme il y a 30 ans. À son avis, la présence des bateaux qui peuvent atteindre jusqu’à 135 pieds aura également des conséquences sur les ressources en raison de leurs prises accidentelles :

 

Il y a fort à parier qu’il en sera question lors de la prochaine rencontre en présence du comité consultatif qui regroupe le regroupement des pêcheurs et des industriels de l’industrie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here