Pêches: Valoriser les métiers pour attirer la relève

117

Le secteur de pêches doit davantage être valorisé pour attirer de nouveaux travailleurs.

 

C’est l’une des constatations auxquelles arrive le Comité sectoriel de main d’œuvre des pêches maritimes dans son diagnostic publié cette année.

Le vieillissement de ses travailleurs, qui ont en moyenne plus de 50 ans, et la difficulté de trouver de la relève fait partie du quotidien des entreprises du secteur des pêches.

Selon la directrice du comité sectoriel, Marjorie Chrétien, les besoins sont énormes en prévision des prochaines années.

 

Une des raisons au problème d’attraction de la relève est celle liée à la perception qu’ont les personnes des métiers dans le monde des pêches.

 

La rareté de la main-d’œuvre amène aussi dans une proportion de 67 %  les employeurs à améliorer les conditions de travail. Malgré cela, Marjorie Chrétien explique qu’il reste du chemin à faire.

 

Selon les chiffres du comité sectoriel, la majorité des travailleurs en  transformation gagnent entre 12 et 16 dollars de l’heure alors qu’au niveau de la capture les aides-pêcheurs ont un salaire moyen de 21 dollars de l’heure.

De plus en plus d’employeurs se tournent vers les travailleurs étrangers pour répondre à leurs besoins de main-d’œuvre. Une centaine d’entre eux viennent entre 2 à 6 mois par année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here