Malgré la pression, aucun assouplissement des mesures sanitaires

455

Lors d’un point de presse exceptionnel ce jeudi, François Legault n’indique aucun assouplissement additionnel des mesures sanitaires malgré la pression du public et le plan de déconfinement de l’Ontario annoncé plus tôt dans la journée. 

 

Le Québec se trouve présentement dans un pic des hospitalisations élevées à 3 411 qui laisse présager une baisse imminente des hospitalisations. Malgré « cette lumière au bout du tunnel », ce n’est pas le moment d’assouplir quoi que ce soit afin de suivre les directives de la santé publique, mentionne le premier ministre. « En ne les écoutant pas, on augmente considérablement les risques de contagion », spécifie-t-il.

 

Or, outre réduire les risques de contagion, ce statu quo désire également ne pas surcharger davantage le personnel de la santé déjà surmené depuis 22 mois alors qu’il manque environ 12 000 employés en ce moment.

 

Le premier ministre encourage une nouvelle fois les gens à aller se faire vacciner, si ce n’est toujours pas fait, considérant qu’il y a encore 565 000 adultes qui n’ont pas encore reçu une seule dose.

 

Par ailleurs, le premier ministre a réagi au rapport publié mercredi de la commissaire à la santé et au bien-être, Joanne Castonguay, affirmant que Québec n’était pas prêt à affronter la première vague de la pandémie. François Legault s’est engagé à présenter un plan de redressement et de refondation du réseau de la santé. Il a dit que le ministre de la Santé Christian Dubé allait s’inspirer du rapport Castonguay pour déposer bientôt un plan complet.

 

 

Pour l’instant les deux seules consignes retirées sont le couvre-feu et la rentrée scolaire en présentielle dans les écoles primaires et secondaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here