Mandat de grève pour les employés de la SOPFEU

84
Un bilan plus calme au Québec aura permis aux membres de la SOPFEU d'être plus présent sur le terrain pour faire de la prévention et porter assistance aux autres provinces canadiennes. Photo: Gracieuseté/SOPFEU.

Alors que la saison des feux de forêt s’amorce, les employés de la SOPFEU se dotent d’un mandat de grève.

Les membres du syndicat Unifor qui travaillent pour la SOPFEU ont voté à 99% en faveur d’un mandat de grève applicable au moment opportun.

Les négociations locales sont terminées depuis février 2024 et elles n’ont pas permis de régler la question salariale, les vacances, la mobilité de la main-d’œuvre et la durée de la convention. Le directeur d’Unifor, Daniel Cloutier, affirme que la SOPFEU ne semble pas prendre au sérieux la rétention et l’attraction de la main-d’œuvre ni reconnaître la dangerosité inhérente à ce métier pour la sécurité et la santé des travailleurs.

La SOPFEU affirme de son côté prendre acte du mandat de grève voté par ses employés saisonniers. Elle rappelle que les aspects normatifs du renouvellement des conventions collectives sont réglés pour chacune des six unités de négociation. Tout comme la partie syndicale, la SOPFEU constate que les discussions sur la mobilité et les aspects monétaires achoppent. En ce sens, les deux parties souhaitent l’intervention d’un conciliateur.

Ultimement, en cas de grève, la SOPFEU rappelle que ses employés saisonniers seront tenus d’assurer les services essentiels puisque l’organisation est reconnue comme un service public.

 

En Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent, 24 employés de la SOPFEU sont représentés par Unifor.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here