Même avec un passeport vaccinal, il ne faut pas relâcher

341

L’heure n’est pas au relâchement des mesures sanitaires malgré l’instauration à partir du 1er septembre du passeport vaccinal, insiste le directeur de la Santé publique Gaspésie–les Îles, Yv Bonnier-Viger.

Il estime que la progression rapide du variant Delta de la COVID-19 doit être prise au sérieux puisque beaucoup plus contagieux que d’autres mutations du virus.

Le docteur Bonnier-Viger craint que la mise en place du passeport vaccinal donne un faux sentiment de sécurité aux personnes adéquatement vaccinées.

Selon lui, l’apparition de cas associés au variant Delta dans presque toutes les régions du Québec explique la décision du gouvernement d’appliquer le passeport vaccinal d’un bout à l’autre de la province et non pas dans les localités plus touchées, comme c’était prévu auparavant.

Le docteur Bonnier-Viger souligne que de nombreux détails restent encore à déterminer avant la date butoir et que les modalités peuvent changer pendant ce temps.

Le directeur régional de la Santé publique ne prévoit pas de sitôt la levée de consignes sanitaires telles que le port du masque dans les endroits publics fermés et la distanciation physique d’un mètre.

Collaboration CFIM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here