Les élus de partout en Gaspésie se déplacent pour rencontrer Pierre Moreau à Gaspé

472

Une trentaine d’élus de la Gaspésie se sont déplacés pour rencontrer le nouveau ministre responsable de la région, Pierre Moreau, à Gaspé ce matin.

La majorité sont des maires fraîchement élus ou reconduits, mais le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, la députée de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, et le président de la FQM, Richard Lehoux, sont également présents pour l’occasion.

Selon le conseiller politique de Pierre Moreau, Damien Arsenault, qui a occupé cette fonction auprès de Sébastien Proulx et de Jean D’Amour, il y a rarement eu autant de maires réunis pour une première rencontre avec le ministre responsable de la région.

Photo : Sonia Landry

Lors des allocutions qui marquaient le début de la rencontre, le président de la Table des préfets, Guy Gallant s’en est réjoui.

 

Il soutient que plusieurs défis régionaux préoccupent les élus.

 

Pierre Moreau a pour sa part dit avoir été très heureux de se faire remettre la responsabilité de la Gaspésie. Concernant le dossier des hydrocarbures, il s’est fait rassurant auprès des élus.

 

Comité d’accueil

D’ailleurs un petit groupe de manifestants ont fait sentir leur présence tout en étant reclus derrière les portes closes. La porte-parole de Tache d’huile, Nastassia Williams.

 

Quelques militants environnementalistes étaient sur place pour accueillir le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles. Photo : Sonia Landry

1 COMMENTAIRE

  1. Le parti libéral a perdu la confiance des gens. Il et nous n’avons aucune légitimité à hypothéquer les générations futures en polluant l’eau potable du Québec. Une fois une nappe phréatique pollué, il n’y a pas de retour en arrière. Nous avons 1% de toute l’eau potable dans le monde, nous pourrions nationaliser et la revendre au lieu d’opter pour une solution d’enrichir les pétrolières. Dans un reportage, un agriculteur racontait que tous ces veaux qui s’abreuvaient au ruisseau, contaminés au gaz schiste, sont devenus aveugles. Peut-on sincèrement prendre une chance de rendre aveugle des Québécois? La vaste majorité de la population n’en veut pas et il faut tout simplement un RÉFÉRENDUM, ( pas truqué comme celui de 1995 qui portait sur la souveraineté du Québec). Parlez de référendum à un libéral et il éternuera car il est allergique à la démocratie. Merci de mettre fin à ces projets encore plus dangereux que le nucléaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here