À la recherche de solutions pour protéger les baleines noires

105

Plusieurs intervenants des industries de la pêche et du tourisme, de même que des scientifiques, participaient hier à une table ronde, à Moncton, afin de trouver des solutions pour atténuer les mortalités de baleines noires.

Le ministre des Pêches et des Océans, qui présidait la rencontre, a confirmé la volonté d’Ottawa de donner l’ordre aux bateaux de maintenir une zone de protection de 100 mètres avec les baleines noires, dans le golfe St-Laurent.

Dominic LeBlanc a notamment laissé entendre qu’il voulait devancer la saison de pêche au crabe dès le printemps prochain.

Le ministre a indiqué qu’il était prêt à délier les cordons de la bourse pour développer ou acquérir de nouveaux engins de pêche moins dangereux.

Présent à la rencontre, le directeur de l’Association des Capitaines-propriétaires de la Gaspésie, Jean-Pierre Couillard, affirme que les technologies d’aujourd’hui pourraient permettre d’obtenir des données sur le déplacement des baleines. De plus, son regroupement analyse différents scénarios.

Pour sa part, le chef d’Escale Gaspésie, Stéphane Ste-Croix, estime que le ministre LeBlanc a bien saisi l’ampleur des impacts négatifs des mesures mises de l’avant dans le golfe pour protéger les baleines noires.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, était également présent à cette rencontre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here