Une nouvelle voix revendique plus de financement pour les musées de sciences comme Exploramer

169

Les communicateurs scientifiques joignent leurs voix à la communauté muséale qui réclament un meilleur système de financement pour leurs établissements.

Pour la présidente de l’association des communicateurs scientifiques du Québec, Stéphanie Thibault, il y a urgence de revoir la stratégie gouvernementale en ce qui a trait au soutien des musées.

 

Selon Stéphanie Thibault, les établissements muséaux scientifiques comme Exploramer à Sainte-Anne-des-Monts ne devraient pas avoir à miser autant sur l’autofinancement alors que ceux-ci contribuent à 35 % de la fréquentation des musées.

 

Rappelons qu’Exploramer, à l’image d’autres musées scientifiques québécois, peine à obtenir un financement récurent depuis le moratoire décrété en 2002. Depuis ce temps, aucun nouveau musée n’est admis. Les dirigeants des musées scientifiques doivent se tourner vers différents ministères tels la culture, l’économie et l’innovation ou même le tourisme afin d’espérer boucler leur budget d’opération.

Dans le cas d’Exploramer, le musée a évité la fermeture de justesse en 2015 grâce à un don inespéré de la Fondation familiale Trottier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here