Parier sur le retour du sébaste

330

Jeudi matin se déroulait la cérémonie de la pièce de monnaie au Chantier Naval Forillon, marquant le début de la construction d’un futur bateau consacré à la pêche aux crabes et de sébastes.

Compte tenu de l’interdiction de la pêche aux sébastes, ce projet étonne les observateurs.

Selon Marco Turbide, le futur capitaine-propriétaire, l’idée peut sembler un peu folle, mais le pari est calculé :

 

Le navire étant également conçu pour la pêche au crabe, ce type de capture permettra d’attendre l’ouverture de la pêche au sébaste.

Le navire coûtera entre 7 et 8 millions de dollars. Pour le rentabiliser, Marco Turbide espère récolter de 4 à 5 millions de livres de captures par année.

De son côté, Jean-David Samuel, président directeur général du Chantier Naval Forillon, explique que la conception d’un tel navire se fait selon les besoins spécifiques du client :

 

La construction de chaque nouveau navire permet au Chantier Naval Forillon de s’améliorer :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here