Patrimoine bâti : de l’aide pour passer à l’action

123
Photo : Gracieuseté

À la suite de la conclusion d’une entente avec le ministère de la Culture et des Communications, la MRC de La Côte-de-Gaspé dispose désormais d’une enveloppe budgétaire de 270 000$ lui permettant de soutenir des restaurations patrimoniales dans la région.

Sur les quelque 300 bâtiments identifiés comme dignes d’intérêt lors du recensement du patrimoine bâti effectué par la MRC, seuls 15 ont été jugés admissibles à un soutien financier par le ministère de la Culture. Parmi ceux-ci, 4 sont des bâtiments municipaux et 11 sont des bâtiments privés.

Les bâtiments municipaux retenus sont : le Manoir Le Boutillier, le site historique de Pointe-à-la-Renommée, le Moulin-des-Plourde et la Maison Horacio-Le Boutillier.

Pour ce qui est des bâtiments privés, retenons : l’ancienne Banque Canadienne nationale sur la rue de la Reine, le Holy Name Hall, le Centre culturel Le Griffon, diverses églises dont celles de Cap-des-Rosiers, Cap-aux-Os et Anse-au-Griffon, la maison William-Wakeham et quelques autres.

Comme l’explique Julie Pineault, agente de développement à la MRC de La Côte-de-Gaspé, il faut bien faire la distinction entre rénovation et restauration :

 

Selon le type de travaux de restauration, jusqu’à 70% des coûts peuvent être couverts. Selon Julie Pineault l’aide financière proposée peut être une belle opportunité :

 

Le programme est prévu se terminer à la fin de l’année 2024, mais une demande de renouvèlement pourrait être adressée au ministère de la Culture selon l’intérêt manifesté par les propriétaires des bâtiments patrimoniaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here