Percé obtient gain de cause et pourra terminer les travaux dans les temps

315

Le gouvernement du Québec autorise la Ville de Percé à faire une exception à la règle pour ne pas retarder la fin des travaux de protection et d’aménagement de la berge.

Vendredi, à la dernière journée de la session parlementaire, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité le projet de loi 239, concernant la subdivision d’un lot situé dans le site patrimonial de Percé.

Le directeur général de la Ville, Félix Caron, explique quel était le problème.

 

Selon lui, le projet de loi agit en quelque sorte comme une dérogation mineure. Il avoue que s’il n’avait pas été adopté, cela aurait occasionné des délais supplémentaires.

 

La Ville de Percé souligne que les travaux suivent le calendrier initial et qu’ils seront terminés pour la Saint-Jean-Baptiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here