Plus de 800 interventions pour des gestes à caractère sexuel

131

Le nombre d’interventions du CALACS La Bôme Gaspésie pour des geste à caractère sexuel a plus que doublé depuis les 5 dernières années.

La plus forte hausse est survenue dans la foulée du mouvement MeToo en 2018 et le phénomène s’est accentué avec la pandémie en 2020 et 2021.

Selon les données du Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, le nombre d’interventions est passé de 400 à plus de 800 durant cette période.

La directrice, Annick Bouchard-Beaulieu:

 

Il est à souligner qu’une personne peut avoir sollicité de l’aide à plus d’une reprise.

Le CALACS travaille beaucoup sur les agressions à caractère sexuel, mais son champ d’intervention est encore plus large en raison des besoins pour les victimes :

 

Concernant les dossiers ouverts à la suite d’une intervention, ils ont augmenté, passant d’une soixantaine par année à un peu plus d’une centaine.

Annick Bouchard-Beaulieu explique que les intervenants viennent en aide aux victimes qui décident d’entamer un processus judiciaire :

 

Le CALACS embauche 8 personnes ressources sur le territoire gaspésien avec un budget de plus de 500 000$ par année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here