Premier conseil de ville à Gaspé soufflé par un vent de jeunesse

778

Les nouveaux jeunes membres du conseil municipal de Gaspé croient qu’il est important que la jeunesse soit représentée aux tables de décision.

C’est notamment le cas de Charlie-Maude Giroux Bossé et James Keays qui participaient à leur premier conseil de ville lundi le 22 novembre dernier. D’emblée, les deux, respectivement âgés de 31 et 36 ans, témoignent d’un bel enthousiasme de représenter la jeunesse gaspésienne. L’engouement des jeunes de se présenter en politique a poussé leur décision de se lancer dans l’arène, racontent-ils. « Nous sommes maintenant quatre jeunes siégeant au sein du conseil », lancent-ils dans une entrevue conjointe.

Après tout, selon eux, la jeunesse représente le futur. C’est pourquoi il est primordial qu’elle soit représentée aux différentes instances politiques. « C’est encourageant de voir la population faire confiance à la jeunesse québécoise, elle qui a pris les rênes du Québec au cours de la dernière élection. Nous avons aussi une belle énergie pour façonner la province à notre image », renchérit James Keays.

Peu importe la génération, certaines valeurs telles que le développement durable et la lutte aux changements climatiques restent les enjeux rassembleurs auprès de la population. Pour la conseillère du quartier 3, c’est-à-dire L’Anse-au-Griffon, Cap-des-Rosiers, Forillon et Cap-aux-Os, la dévitalisation des villages demeure cruciale également. « C’est un sujet, ainsi que la baisse démographique des communautés, qui préoccupent grandement ma population. Ce sont deux dossiers auxquels nous allons devoir trouver des solutions », avance la jeune femme de 31 ans.

En plus de James Keays et de Charlie-Maude Giroux Bossé, Mathieu Denis, Jean-Michel Noël et Réal Côté en sont à leur premier mandat. Le mentor demeure Ghislain Smith qui occupe le poste de conseiller du quartier 6 depuis plus de dix ans.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here