Pressions sur le MPO pour ne pas rouvrir la pêche au sébaste

517
Photo: Cieu Fm

Le directeur de l’Association des capitaines propriétaires de la Gaspésie croit que des pressions sont exercées sur Pêches et Océans dans les dernières années par ne pas rouvrir la pêche aux sébastes dans le golfe Saint-Laurent.

Claudio Bernatchez affirme que les données scientifiques depuis 2019 confirment que la majorité du sébaste a atteint la taille légale de 22 cm pour la pêche.

Selon lui, certains joueurs de l’industrie dans les Maritimes veulent protéger leur marché.

 

Le directeur de l’ACPG explique que l’inaction du MPO à ne pas accorder de quota de sébaste pour une pêche commercial a pour effet aujourd’hui de se retrouver avec une surabondance de l’espèce.

Pourtant depuis 2018 les scientifiques font état du danger pour l’écosystème et notent qu’en 2019 le sébaste représentait 90 % de la biomasse capturée :

 

Claudio Bernatchez affirme que les pressions de l’industrie des Maritimes pourraient faire dérailler une future reprise de la pêche dans l’unité 1, si aucun quota n’est accordé sous peu :

 

Dans l’évaluation des stocks, le MPO mentionnait qu’à l’été 2019, la taille modale des cohortes de sébastes de 2011 à 2013 était de 23 cm.

On y écrit que la biomasse relative des sébastes est sans précédent et pourrait avoir des impacts écologiques importants sur d’autres espèces.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here