Proposition du redécoupage de la carte électorale fédérale

155
La députée fédérale de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier. Photo : Archives

La députée et ministre Diane Lebouthillier trouve inadmissible le redécoupage proposé de la carte électorale fédérale.

Vendredi dernier, la Commission des délimitations des circonscriptions électorales fédérales pour le Québec présentait un redécoupage électoral pour que le vote de tous les électeurs québécois ait à peu près le même poids. Selon cette proposition, l’actuelle circonscription d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia disparaitrait pour se scinder en 2. Une partie à l’ouest à Rimouski et la Gaspésie-les-Îles à l’est, soit Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine–Listuguj et Rimouski–Matane.

Diane Lebouthillier se dit outrée de cette proposition qui viendrait à nouveau restreindre la représentativité de la Gaspésie. À titre d’exemple elle rappelle qu’en 1996 la circonscription Bonaventure-les-Îles a été fusionnée et aujourd’hui elle fait partie de la circonscription Gaspésie-les-Îles. Elle explique que la plus récente proposition de redécoupage démontre une méconnaissance du milieu et des réalités du territoire. Elle explique que les nouvelles circonscriptions seraient presque aussi grandes que la Belgique :

 

Elle explique que tous les intervenants sont invités à se mobiliser ce qui inclut ses adversaires politiques. Pour elle, il ne s’agit pas d’un enjeu de partisan, mais plutôt d’un enjeu démocratique :

 

Elle déplore le fait que cette proposition soit faite à ce temps-ci de l’année en pleine période estivale quand les intervenants sont en vacances et les gens moins à l’écoute de ce genre d’enjeux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here