Protection des baleines: bilan pour 2018

91

Il est trop tôt pour mesurer les succès, de façon scientifique, du programme de protection des baleines noires.

Spécialiste des mammifères marins, Lyne Morissette, se réjouit du bilan de l’été dernier qui illustre qu’aucune baleine noire n’est décédée dans le golfe.

En 2017, un nombre très élevé de baleines noires ont perdu la vie principalement à cause de collision avec des navires et dans une moindre mesure à cause d’empêtrement dans des engins de pêches.

En tout, en 2017 toujours, c’est 17 mortalités qui ont été répertoriées dans le golfe. Il s’agit d’une situation très préoccupante, car le nombre total d’individu sur la planète est estimé à moins de 450.

À la suite de cette grave situation, le MPO a pris différentes mesures dont ralentir la vitesse des navires et de très grande zones de pêche ont été fermées.

Lyne Morissette se réjouit du fait qu’aucune mortalité n’a été répertoriée en 2018, mais elle affirme qu’il serait simpliste d’affirmer que les mesures de protection instaurées expliquent à elle seule cet état de fait :

Lyne Morissette concède que les mesures imposées étaient sévères et elle croit que les règles pour la saison 2019 pourraient être assouplies particulièrement pour les pêcheurs de homards, car cette pêche se pratique près des côtes en eau peu profonde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here