Réforme Dubé, peu d’impact sur l’accès aux soins

179
Photo: Archives

Le président du Syndicat des infirmières croit que la réforme Dubé aura peu d’impact sur l’accès aux soins.

Pier-Luc Bujold le président su SIIIEQ voit dans le projet de loi 15, présenté hier par le ministre de la Santé, un autre brassage de structures, mais rien pour améliorer les conditions de travail des salariés ce qui est le problème majeur du réseau de la santé au Québec. Le président du syndicat s’inquiète de la fusion des conventions collectives.

En effet, la nouvelle agence Santé Québec deviendra le seul employeur du réseau alors que les 30 CISSS seront centralisés dans la nouvelle agence. Ainsi le nombre de tables de négociation passera de 136 à 4. Pier-Luc Bujold s’inquiète pour les spécificités régionales :

 

L’unification des conventions collectives apportera aussi une fusion de l’ancienneté. Une travailleuse pourra donc se déplacer d’une région à l’autre sans perdre son ancienneté. Pier-Luc Bujold convient que cette politique pourra favoriser la mobilité de la main-d’œuvre, mais il s’agit aussi d’un couteau à deux tranchants, selon lui :

 

Le président affirme que les travailleurs et travailleuses n’ont pas été consultés de façon adéquate. Il conclut en disant que le SIIIEQ analysera de façon approfondie le projet de loi.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here