Rentrée scolaire: Les remplaçants se font rares

199

La présidente du Syndicat des travailleurs de l’enseignement de l’Est-du-Québec est préoccupée par le faible potentiel de remplaçants sur le territoire.

À l’aube de la rentrée 2022-2023, Anne Bernier a assisté aux séances d’affectations, cette semaine, qui vise à pourvoir les postes d’enseignant.

La représentante syndicale se dit heureuse que l’essentiel des postes soit comblé pour la rentrée scolaire.

Elle note, par contre, que les banques de candidatures pour combler des besoins en cours d’année seront presque vides.  Il faut donc, dit-elle, attirer un plus grand nombre de jeunes vers l’enseignement :

 

Sans une valorisation de la profession, Anne Bernier croit que le recours à du personnel non légalement qualifié demeurera malheureusement nécessaire :

 

Anne Bernier se dit heureuse de voir une foule de jeunes enseignants obtenir des postes à temps plein pour la prochaine rentrée.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here