Revendications des syndiqués de la DPJ et des centres jeunesse

236

Les membres de l’APTS de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, qui œuvre dans les secteurs de la DPJ et les centres jeunesse, attendent toujours des améliorations de leurs conditions de travail.

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux décrie l’alourdissement de la charge de travail de ses syndiqués un an et demi après le dépôt d’un rapport de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse.

Selon la représentante nationale de l’APTS pour la région, Jenny Tardif, ses membres sont épuisés, ce qui peut avoir des conséquences sur la qualité des services :

 

Elle soulève également le fait que les temps d’attente pour l’évaluation des cas s’allongent et les délais sont interminables :

 

Jenny Tardif revendique des standards de pratique pour améliorer le travail de ses membres et soutien qu’il faut que le gouvernement s’attaque à la pénurie de personnel afin d’assurer la protection de nos jeunes :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here