Si les urgences sont tranquilles, pas les étages des hôpitaux

1023
L'hôpital de Gaspé. Photo : Archives

Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est du Québec affirme que les données sur la faible occupation des urgences en Gaspésie ne reflètent pas la réalité de ce qui se passe à l’intérieur des murs des hôpitaux.

En début de semaine, le site, index santé, indiquait que les urgences de la région avaient un taux d’occupation oscillant autour de 30% comparativement à près de 90 % pour la moyenne au Québec.

Le président du SIIIEQ, Pier-Luc Bujold, explique que les données sont trompeuses et ne tiennent pas compte du nombre de personnes visitant les urgences ainsi que des mesures qui sont mises en place pour éviter la propagation de la COVID-19, ce qui vient limiter l’occupation des lits:

 

Pier-Luc Bujold affirme aussi que, si la situation des urgences semble tranquille, ce n’est pas le cas sur les étages des hôpitaux où les lits sont occupés à leur maximum :

 

Selon le SIIIEQ, tous les hôpitaux en Gaspésie seraient touchés par le manque de disponibilité de lits pour recevoir des patients.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here