Solidarité Gaspésie veut changer le mode de scrutin

117

Solidarité Gaspésie veut que le Québec entreprenne le virage de son mode de scrutin tout de suite après les élections.

Le groupe d’une dizaine de citoyens joint sa voix aux partis qui réclament un mode de scrutin proportionnel mixte.

Le vote comté par comté pour un député présente trop d’inconvénients, dit son porte-parole, Jacques Ouellet, ex-candidat aux élections municipales de Saint-Alphonse, sous la bannière Démocratie participative.

Un parti peut former un gouvernement majoritaire avec aussi peu que 35 % des votes obtenus, ce qui contribue au cynisme de la population, estime ce membre du réseau Démos.

Certains électeurs ont l’impression que leur vote ne compte pas, dans certaines circonscriptions acquises par des partis depuis des dizaines d’années. Un mode de scrutin proportionnel procure une chance d’améliorer le débat, puisque l’opinion d’un plus grand nombre est exprimée.

 

Ainsi, chaque parti serait représenté à l’Assemblée nationale en tenant compte du pourcentage des votes obtenus.

 

Solidarité Gaspésie rappelle que 4 partis appuient le mode proportionnel mixte. Le DGEQ a aussi formulé une proposition en ce sens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here