Steven Guilbeault se dit à deux doigts d’intervenir directement pour sauver le caribou

119
PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Le ministre fédéral de l’Environnement, Steven Guilbeault, entamera les démarches pour l’adoption d’un décret afin de limiter le déclin du caribou forestier.

 

Bien que sa préférence demeure d’en arriver à une entente avec le gouvernement Legault, le ministre Guilbeault se dit obligé d’agir en ce sens. Il s’exprime ainsi seulement au lendemain de la date limite de son ultimatum lancé à Québec sur la protection du caribou, soit le 20 avril.

 

 

 

Le ministre fédéral de l’Environnement laisse néanmoins toujours la porte ouverte au gouvernement du Québec pour arriver à une entente avec Ottawa. Cependant, Steven Guilbeault n’arrêtera pas les procédures tant que Québec n’aura pas proposé quelque chose de concret.

 

ll a indiqué que des discussions ont eu lieu entre les deux parties, mais à ses yeux ces « négociations ne sont pas des propositions concrètes pour la protection de l’habitat ».

 

Rappelons que dans une lettre datée du 8 avril, M. Guilbeault avait donné au ministre québécois des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, jusqu’au 20 avril pour lui faire part de son plan de protection du caribou et de son habitat.

 

Si le plan était jugé insuffisant, M. Guilbeault avait indiqué qu’il recommanderait au cabinet d’utiliser les dispositions de la loi sur les espèces en péril afin de mettre les mesures en place pour protéger l’habitat du caribou au Québec.

 

Le premier ministre François Legault a réagi et il a dit y voir de l’ingérence du fédéral.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here